Association Embrun (Hautes-Alpes)

Rechercher...
Nom d'utilisateur
Mot de passe
Se connecter
Associations
Accueil
Sportives
Culturelles
Solidarité
Retour
Amnesty et les Objectifs du Millénaire pour le Développement.
Date : 26-11-10 Nb fois Vu:1906

Samedi 27 novembre, les membres d’Amnesty International d’Embrun seront présents sur le marché, place Barthelon ; sur leur stand on pourra trouver de nombreux objets qui peuvent faire de jolis cadeaux pour les fêtes de fin d’année.De plus, les sympathisants de cette  organisation pourront signer une pétition adressée au Président de la République Française qui lui demande de contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement selon la vision d’Amnesty International et de nombreuses autres ONG.




Amnesty et les Objectifs du Millénaire pour le Développement.

 

Samedi 27 novembre, les membres d’Amnesty International d’Embrun seront présents sur le marché, place Barthelon ; sur leur stand on pourra trouver de nombreux objets qui peuvent faire de jolis cadeaux pour les fêtes de fin d’année.

De plus, les sympathisants de cette  organisation pourront signer une pétition adressée au Président de la République Française qui lui demande de contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement selon la vision d’Amnesty International et de nombreuses autres ONG.

Tous les gouvernements de la planète se sont engagés, il y a 10 ans, à réduire la pauvreté et à atteindre, d’ici 2015, les Objectifs du Millénaire pour le Développement, tels qu’ils ont été définis par les Nations Unis. Mais, au deux tiers du parcours, on constate que ceux qui devraient être les premiers bénéficiaires de ces programmes, c'est-à-dire les plus pauvres, en sont exclus.  

Pour Amnesty International et plusieurs autres ONG, si les gouvernements veulent réellement réduire la pauvreté, ils doivent donner force de loi aux droits économiques, sociaux et culturels, c'est-à-dire, par  exemple, au droit à l’alimentation, au logement, à la meilleure santé possible, à l’éducation.

Or, il y a 2 ans, l’Assemblé générale des Nations Unis a adopté un texte qui  répond parfaitement  à cette demande; ce texte dit que ceux qui voient  leurs droits  économiques, sociaux et culturels bafoués et  qui n’arrivent pas à obtenir satisfaction dans leur pays, pourront déposer plainte au niveau international et obtenir satisfaction. Pour enter en vigueur ce texte doit être ratifié par 10 Etats.

Samedi, chacun de nous, avec un stylo, pourra demander que la France,  la Patrie des Droits de l’Homme, ratifie ce texte.

 

 

 

 


Réalisation Accesimmo - Hébergé par KEL'Internet - Sociétés du Groupe KEL Référencé par le guide des Hautes-Alpes